AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 23:26

Lisa a écrit:
FrenchyCat a écrit:
Effectivement, je me souviens aussi de la vidéo... Il était extrêmement classe, le Brian, je vous l'accorde, les Miss....
Ah je vois que vous avez encore l'oeil!

Oui ça conserve de mater de la chair fraîche! Laughing

Oui, mais avec l'âge, la vue baisse quand-même, et mater ne suffira plus.... Rolling Eyes

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Mar 31 Aoû à 3:47

28 août

Tiens pour une fois, on va reprendre là où on en était hier! Le ’68 CBS a fait l’unanimité auprès de ses fans et des critiques, et cette émission permet également à Elvis de réaliser à quel point le contact direct avec le public lui manquait. Il retourne en studio, enregistre des titres importants de sa carrière comme In The Ghetto, Suspicious Minds, Don’t Cry Daddy, et sort coup sur coup 2 LP. Et là, il parvient à se hisser à nouveau à la tête des hit-parades: 4 singles seront classés dans les 10 premiers en moins d’un an, aux USA comme hors-USA. Il obtient en prime 6 disques d’or. Le moment est donc venu de reprendre la route…
L’International Hotel de Las Vegas propose d’engager Elvis pour 15 jours, à raison de 2 concerts par jour (en fait, il fera 57 concerts en 4 semaines!). Mais il a besoin de musiciens, de bons musiciens même, pour remplacer Scotty Moore et D.J. Fontana… Il parviendra ainsi à réunir un noyau dur qui le suivra jusqu’à la fin, The TCB Band, TCB pour Takin’ Care of Business…

Au départ, Elvis s’adresse à James Burton, qui fut le guitariste de Ricky Nelson et lui demande de former ce groupe. Burton appellera le pianiste Glen D. Hardin qui déclinera, puis
Larry Muhoberac, qui a joué sur plusieurs BO de films d’Elvis. James Burton fera ensuite venir le bassiste Jerry Scheff et John Wilkinson à la guitare. Le batteur Ronnie Tutt sera proposé par Muhoberac, qui finalement quittera le TCB Band en février 1970, remplacé alors par… Glen Hardin.

James Burton fut donc le guitariste de Ricky Nelson. Dans les années 60, cet originaire de la Louisiane a également travaillé pour divers artistes tels que Dean Martin, Bobby Darin, The Everly Brothers, Frank Sinatra et sur la BO de Viva Las Vegas. Il fut approché par Elvis pour participer au ’68 Comeback Special, mais il travaillait à ce moment-là avec Sinatra.
A la mort du King, il sera surtout le guitariste de John Denver pendant 15 ans (avec Glen D. Hardin et Jerry Scheff). Le TCB Band se réunira au complet en 1987 au cours du show Black & White Night de Roy Orbison, au cours duquel James se livrera à une sorte de duel de solos avec Bruce Springsteen sur Pretty Woman. Cette version fut d’ailleurs nominée au Grammy Award dans la catégorie meilleure performance live.
En août 1997, vingt ans après la mort d’Elvis, ce fut la première de Elvis - The Concert, à Memphis. Il s’agit d’un show virtuel produit par Elvis Presley Enterprises et qui réunit les musiciens et les choristes (The Sweet Inspirations and The Imperials) des années 70. Le concert continue à voyager dans le monde entier de façon intermittente depuis 23 ans. Il s’arrêta au Zénith de Paris le 9 mars dernier.
En 2001, James fut introduit au Rock and Roll Hall of Fame ainsi qu’au Rockabilly Hall of Fame.

Jerry Scheff le bassiste est né à San Francisco. Il commence sa carrière dans clubs de jazz, puis il décide de se tourner vers le pop/rock en se rendant à Los Angeles. Il travaille pour The Everly Brothers, Nancy Sinatra, Johnny Rivers, Neil Diamond, Sammy Davis Jr., Johnny Mathis, Pat Boone, Dionne Warwick, Barbara Streisand, Linda Ronstadt, Bette Midler, et même les Muppets! Jerry fut le bassiste pour certains titres des Doors, réunis sur l’album L.A. Woman en 1971. Puis il devient membre du groupe qui suit Elvis dans ses tournées, même s’il admet dès le départ ne pas être un fan du King; mais le professionnalisme de celui-ci le convainc et il restera à ses côtés jusqu’à sa mort en 1977.
Il travaille en 1978 sur l’album de Bob Dylan, Street Legal, ainsi qu’avec Johnny Cash. Dans les années 80 et 90, il est en tournée avec Elvis Costello et John Denver.
Après le succès de la première d’Elvis - The Concert show in août 1997, Jerry tourne avec le TCB Band dans le monde entier.


James Burton, Glen D. Hardin, Jerry Scheff et Ronnie Tutt

Le texan Glen D. Hardin a commencé à jouer du piano à 8 ans mais sa carrière professionnelle ne démarera vraiement qu’en 1962 lorsqu’il sera membre de The Crickets, qui avait été le groupe de Buddy Holly. Durant cette période, il écrivit des chansons, pas seulement pour son groupe, mais aussi pour d’autres artistes de Liberty Records. En 1965, Count Me In par Gary Lewis and The Playboys fut n°1. A la fin des années 60, il fut pianiste de studio pour de nombreux autres artistes.
Il rejoint le TCB Band en 1970 jusqu’en 1976 en tant que pianiste mais également arrangeur. Il reçut d’ailleurs un disque d’or pour l’arrangement du succès d’Elvis, The Wonder of You.
Dans les années 70, il travaille dans les sessions d’enregistrement pour Dean Martin, Gram Parsons et Linda Ronstadt.
Dans les années 80, Glen D. est membre du Hot Band d’Emmylou Harris. Il rejoint Jerry Scheff et James Burton qui jouent pour John Denver. Puis ce sera des participations sur des disques d’artistes comme Bing Crosby ou Kenny Rogers.
Actuellement, il tourne avec ses potes pour Elvis - The Concert.

Enfin, le batteur fou, Ronnie Tutt. Ce texan de Dallas a débuté enfant par la trompette puis le ukulélé! Il se tourne vers la batterie à l’adolescence et excelle, ce qui ne surprend personne car il est considéré depuis son plus jeune âge comme un enfant prodige. Il fait partie d’un groupe qui sera employé pour une émission radio live diffusée le samedi soir, appelée The Northside Jamboree. Ce qui est remarquable, c’est qu’Elvis vint les voir accompagné de Scotty Moore et Bill Black, et c’est là qu’il les rencontre pour la première fois…

Ron étudie la musique à l’University of North Texas à Denton, mais il abandonne au bout de 2 ou 3 ans car il veut être batteur professionnel. Après un passage dans des studios de Dallas et de Memphis, Ron se rend à Los Angeles en 1969 puis il apparait aux côtés d’Elvis à Las Vegas, à l’International Hotel. Son premier hit est la version live de Suspicious Minds qui sera suivi de bien d’autres, avec des artistes aussi variés Cat Stevens, Cher, Barbara Streisand, Sammy Davis Jr, Billy Joel (sur Piano Man) ou encore Neil Diamond.

Mais la liste des collaborations est bien plus impressionnante: Jerry Garcia, The Carpenters, Emmylou Harris, Billy Joel, Linda Ronstadt, Little Richard, Los Lobos, The Beach Boys, Roy Orbison, Bill Black, Gram Parsons, Ringo Starr, Johnny Rivers, Barbara Streisand, Tony Sheridan, Elvis Costello, Frank Sinatra, Johnny Cash, Kenny Rogers, Stevie Nicks, Michael McDonald et Neil Diamond.
De son travail avec des artistes aussi célèbres, Ronnie avoue que les plus grandes influences de sa vie sont Elvis Presley, Jerry Garcia et Neil Diamond: ... Elvis for the flashy, explosive, slightly out of control, style of playing that he brought out in me that mirrored his performance and personality...



***************************

A côté de The Sweet Inspirations, Elvis avait imposé un quatuor de choristes masculins, The Imperials Quartet, tourné vers la musique gospel. A l’époque, les membres étaient Jake Hess, Jim Murray, Gary McSpadden et Armond Morales. Ils enregistrèrent avec Elvis 2 albums de gospel, How Great Thou Art(1966) et He Touched Me (en 1971). Ils succédèrent à The Jordanaires sur scène, jusqu’en 1972. Ils quittèrent Elvis pour des problèmes d’agendas…. Et c’est J.D Sumner & The Stamps Quartet qui les remplacèrent. Des modifications de composition sont intervenues ensuite et le groupe vocal fut baptisé par Elvis The Voice en 1976….


A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue suede2

avatar

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Mar 31 Aoû à 18:46

Un petit tour par la case petit écran :

Sledge Hammer :
http://www.youtube.com/watch?v=INPDnssqkwQ


Perfect stranger (Larry et Balky)
http://www.youtube.com/watch?v=hmDBeSfyrBA

The Golden girls (Alerte aux couguars!!!!)
http://www.youtube.com/watch?v=sT9cCsjIuYU&feature=related
On peut apercevoir Tarantino dans cet épisode déguisé en Elvis

J'ai un petit retard je vais lire vos posts.....

Pour le "c'est sans danger?" Marathon Man, c'est la scène avec le tortionnaire de Dustin Brophy....je sais, il faut me suivre Rolling Eyes
Is it safe? Wink


Et en France, qu'est ce qu'on écoutait à l'époque d'Elvis?
Lisa fallait pas commencer avec Thérèse de Lisieux Smile
http://www.youtube.com/watch?v=26HNWbH-J3k
Ben, mon vieux y'avait du boulot!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 3 Sep à 2:35

29 août


Voici un sujet qui touche Elvis de près et intimement. Je ne pensais pas devoir l'aborder mais comme j'aime faire plaisir, je le dédie à Lisa…
C'est quoi? Oh, rien, juste un truc qui nous énerve, nous, les hommes: Girls! Girls! Girls!

Ah oui, c'est que des filles, il en aura eu, le bougre, et donc, il me parait inconcevable de fournir une liste exhaustive! Mais on peut tout de même en retenir quelques-unes…

Pour commencer, il y a Dixie Locke. Sa particularité? Elle fut intime avec l'Elvis de la période 1953-55. Il parait qu'on a même parlé de mariage! Ils se sont vus la première fois dans une église, car le jeune homme venait y écouter le gospel du Blackwood Brothers Quartet. Les parents de la jeune fille n'aimaient pas trop le look de ce type qui se baladait souvent avec une guitare et qui voulait devenir célèbre dans le monde de la musique.
Pendant que la petite amie est en vacances en Floride, Elvis pousse la porte des studios Sun, ce 5 juillet 1954. Et sur le trajet de retour vers Memphis, elle entend à la radio Blue Moon Of Kentucky… Elle avait d'ailleurs reçu un télégramme d'Elvis disant qu'on passait son disque à la radio. Mais voilà, la carrière d'Elvis prenait une certaine envergure, et elle se rendait bien compte que ça l'occupait à plein temps, et que par conséquent, il n'y avait pas de place pour elle…


Elvis rencontra la très belle Natalie Wood en 1956, alors qu'elle venait de tourner dans Rebel Without A cause avec James Dean. On les vit très souvent ensemble et la rumeur a enflé. Elle raconta qu'ils ne pouvaient rentrer chez Elvis car il y avait beaucoup de fans devant la maison. Elvis leur promit de signer des autographes s'ils les laissaient passer. Une fois à la maison, Natalie pensait être enfin tranquille mais elle fut fort surprise de voir Elvis la quitter pour aller véritablement signer ces fameux autographes. Il lui expliqua qu'il tiendrait toujours sa parole, surtout pour ses fans…


31 octobre 1956

Une Wood peut en cacher une autre: après Natalie, c'est Anita Wood, présentée à Elvis par son ami George Klein après être apparue à l'émission de Wink Martindale, Top Ten Dance Party, à la station WHBQ de Memphis. Elle a été chanteuse à ses heures (elle enregistra notamment chez Sun Records: http://www.youtube.com/watch?v=s48473m-X-4).
Anita avait en outre les préférences de Madame Presley mère, qui voyait en elle la bru idéale. Elle fut la girlfriend durant la période glorieuse, de 1957 à 1962. Notamment pendant le service militaire, durant lequel Elvis lui envoyait des loves letters (l'une fut vendue chez Christie's pour $ 8000), même si, pendant ce temps, il voyait une gamine de 14 ans, une certaine Priscilla Beaulieu…qui chassera la Wood quelques années plus tard de Graceland.

En février 1958, Elvis rencontre une autre beauté, Sophia Loren. Cela se passe aux studios Paramount, pendant le tournage de King Creole. On raconte que la Loren, 23 ans, mangeait à la cafétéria quand elle vit le jeune homme. Elle alla se présenter et s'installa assez rapidement sur ses genoux, l'embrassa, lui caressa la banane (je parle des tifs, bien sûr!!) et tout ceci fut photographié…


En 1963, Elvis rencontre Ann-Margret pour le tournage de Viva Las Vegas. Leur romance durant le film et les semaines qui suivirent reçut une large publicité. C'est là que l'affaire se corse: la petite Priscilla vient tout spécialement à Los Angeles pour être près d'Elvis. C'est le moment que choisit Ann-Margret pour dire aux journalistes que le mariage est dans les tuyaux. Tom Parker et Elvis tentèrent de calmer la petite Beaulieu et lui conseillèrent de retourner à Graceland, le temps de régler l'embrouille. Mais celle-ci déboula chez l'actrice et lui hurla d'aller garer ses miches (traduction édulcorée) en Suède, son pays natal…Deux semaines plus tard, Elvis rejoignit Priscilla à Memphis et lui dit que son idylle avec la belle suédoise était finie.
Ann-Margret sera une des rares célébrités à assister aux obsèques d'Elvis….


Linda Thompson, qui est née 16 ans après Elvis, est sacrée Miss Tennessee en 1972, justement l’année où elle rencontre celui avec qui elle vivra jusqu’en 1976, mais qu’elle quittera lassée de cette vie spéciale avec le King, à savoir un déphasage jour/nuit complet, les paparazzi, la présence continuelle de la Memphis Mafia, la vie recluse à Graceland…. On raconte que Linda a été ratée de très peu par une balle de revolver qu'Elvis avait tirée au travers d'un mur de la salle de bain, à l'hôtel Hilton de Las Vegas, en février 1974. Elvis la surnommait Precious


Ginger Alden est la dernière fiancée d’Elvis, de 21 ans sa cadette. Elle a été mannequin et actrice. Ginger avait à peine 2 ans quand elle "vit" Elvis pour la première fois: ellle accompagnait son père, soldat, lorsqu’Elvis prêta serment pour son entrée à l’armée en 1958. C’et elle qui le découvrit inanimé dans sa salle de bains…



*****************************************************

Ce sont là les principales femmes qui ont partagé la vie d’Elvis ; il y en eu beaucoup d’autres, dont, bien entendu, son épouse Priscilla.
Certaines de ces femmes se sont lâchées à la mort du King, racontant des détails sur la sexualité de ce sex-symbol. Le but? Se faire mousser certainement, faire du mal, et de toute façon, rien n’est vérifiable. Alors on peut dire qu’il y a peut-être une part de vérité, mais quelle est-elle exactement ?
J’ai promis quelques ragots à Lisa, en voilà (mais je reste soft, croyez-moi !)…

On a souvent raconté qu’Elvis passait ses nuits avec tellement de femmes, qu’on pourrait en écrire des volumes. L’actrice Anne Helm, par exemple, a dit que le King aimait beaucoup le sexe….et qu’elle en a profité!

A l’inverse, on a aussi dit qu’Elvis n’avait pas de relations sexuelles car il était surtout un voyeur... en tous les cas avant l’armée, car en Allemagne, il aurait découvert les prostituées et les infections sexuellement transmissibles qu’il redoutait au plus haut point!
Par ailleurs, il était très doux, très gentil avec les filles sans pour autant aller bien loin, à cause de cette hantise de la maladie, et parce qu’il était super-religieux…

D’autres l’ont catalogué comme peu actif sexuellement, voire carrément impuissant…
Ann-Margret, quant à elle, reste très évasive sur leur véritable relation, et on dit qu’elle fut l’amour de sa vie.

En fait, il semblerait qu’Elvis avait surtout besoin de quelqu’un à dorloter, plutôt qu’une partenaire sexuelle. D’où cet attrait pour les très jeunes filles…

Je n’en dirai pas plus, tant les ragots peuvent être crus parfois. Bon, y a quand-même quelques mythes qui s'effritent...



A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddie

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 3 Sep à 12:39

OH les filles OH les filles elles l'ont rendu …....


Un collegue à toi Frenchy
http://users.skynet.be/sb213833/sesamours.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eddie-and-the-stray-cats.fr/
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 3 Sep à 20:04

M'ouais, je l'avais vu aussi... D'ailleurs, c'est dingue ce qu'il y en a des sites dédiés à Elvis!

Le prochain épisode sera consacré à celui que tout le monde aime, à savoir le Colonel... Peux pas faire autrement, il est inévitable, le batave. Ce sera ce week-end, pas avant, par manque de temps, bien sûr...
Il restera une "chronique" à aborder, la dernière. J'ai des idées, mais je suis à l'écoute de vos propositions des fois que...



_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 3 Sep à 23:59

[quote="FrenchyCat"][size=18][center][color=yellow][b]29 août[/b][/color][/center][/size]

[color=white]Voici un sujet qui touche Elvis de près et intimement. Je ne pensais pas devoir l'aborder mais comme j'aime faire plaisir, je le dédie à Lisa…

[/quote]

Je ne sais quoi dire, je suis très touché par tant d'attentions! What a Face

Voici mon grain de sel...
Elvis a choisi Priscilla simplement parce qu' elle incarnait la vierge pure, discrète et soumise et en bon croyant d'Américain c'était la fille idéale à épouser...à laisser à la maison. Il a peut être couché avec elle 3 fois en tout et dans la position du missionnaire, lui fait un enfant et ne la touche plus par la suite car on ne touche pas aux vierges...quitte à aller voir ailleurs par la suite pour assouvir ses pulsions normales de mec normal!

C'est Priscilla qui a eu chaud aux miches car il était vraiment amoureux d'Ann Margrett et il s'en est fallu d'un cheveu pour que ce soit elle qu'il épouse, mais sa mère et le Colonel ont vite fait de le ramener à la raison et lui rappeler qu'Ann Margrett est actrice, médiatisée, un peu fofolle, pas soumise du tout et pas tenable donc! Le choix est vite fait!
Dommage, j'imagine que le couple qu'ils auraient formé aurait été 100 fois plus démentiel et mythique!
Ann Margrett aurait eu certainement plus d'emprise sur Elvis et dans le bon sens, je ne crois pas qu'elle aurait laissé Elvis aller à la dérive avec sa mafia et il n'aurait pas eu cette tendance à l'enfermement. Leur couple aurait été beaucoup plus sain en définitive.

Bon on peut toujours rêver...et si Elvis avait fait West Side Story la face du cinéma en aurait été définitivement changée!


Merci Frenchy ta chronique est vraiment terrible, un vrai régal, on en redemande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddie

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 4 Sep à 0:11

Terrible c'est le mot....
Bravo Frenchy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eddie-and-the-stray-cats.fr/
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 4 Sep à 0:29

Merci, vous êtes gentils....

Lisa, je suis à 200% d'accord avec toi pour l'emprise bénéfique d'Ann-Margret sur Elvis et sa carrière. Le Colonel l'a bien senti et a dû avoir les copeaux! La belle suédoise était d'ailleurs surnommée l'Elvis féminin (et pas femelle comme j'ai pu le lire!). Fofolle, sexe, douée, bref rock n' roll quoi! Vraiment, l'union des 2 aurait fait des étincelles....
Dommage!

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue suede2

avatar

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 4 Sep à 15:57

Heureusement, il nous reste Johnny et June comme couple mythique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 4 Sep à 16:23


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue suede2

avatar

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Dim 5 Sep à 13:09

Magnifique Frenchy, on peut dire qu'ils se sont trouvés ces deux là


Devant le bar au gros Elvis, c'est pas mignon ça?

http://www.youtube.com/watch?v=3LpurD1crPA&feature=related


Y'en a qu'un c'est Jerry Lee!!!!!!!!!!!!!!Dixit Bouchitey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Dim 5 Sep à 13:57

C'est même excellent!

Il n'y en a qu'un? Oui, j'ai déjà entendu ça.... mais c'est jamais le même! Un coup c'est Jerry Lee Lewis, ou Eddie Cochran, Gene Vincent, Buddy Holly bien sûr, sans oublier Chuck Berry, Car Perkins, Johnny Cash (surtout depuis la sortie de Walk The Line au cinoche....).
Ils ont tous quelque chose de bien particulier, de grand, c'est entendu.
Mais Elvis, je crois bien qu'il avait tout.
Les détracteurs parleront de l'Elvis à mémères de la fin, de l'acteur de pacotille des années 60 aux chansons édulcorées, au King qui avait mis de l'eau dans son rock n' roll (Mr Eddy, si tu me lis!!), bref sur une carrière, y a matière à dire.... Mais, on n'a pas vécu l'époque, bien sûr et on ne se rend pas compte à sa juste valeur de ce qu'a amené Elvis. On a vu et revu les images de ses shows télévisés, des concerts, mais mettons-nous à la place des jeunots des années 55, et peut-être qu'on pourra dire: ouais, ce type, c'est vraiment autre chose....

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 6 Sep à 12:39

[quote="FrenchyCat"]mais mettons-nous à la place des jeunots des années 55, et peut-être qu'on pourra dire: [i]ouais, ce type, c'est vraiment autre chose.... [/i][/color][/quote]

C'est vrai qu'à l'époque ils avaient pas le choix qu'on a aujourd'hui en matière de musique mais bon sang c'était très sélectif et excellent! Elvis!!! Tu imagines le choc!

Elvis, pour la génération des d'jeunes d'aujourd'hui, c'est "dans les meubles" ça fait partie de l'histoire des dinosaures comme la musique classique! Comme pour nous Beethoven ou Chopin! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 6 Sep à 17:47

30 août


Son nom a souvent été évoqué car il est intimement lié à la carrière d'Elvis dont il a pris en mains la destinée dès 1955. Il a su faire du jeune chanteur prometteur une star internationale certes, mais il est également en partie responsable des dérives de son protégé, tant sur le plan humain qu'artistique. Il est donc temps de parler du Colonel Tom Parker

En préambule, il faut savoir que notre client a été du genre mystérieux et les informations recueillies sont pour certaines d'entre elles à mettre au conditionnel…
Andreas Cornelius van Kuijk est né à Breda aux Pays-Bas le 26 juin 1909. A l'âge de 20 ans, il entre illégalement aux USA et sert dans la marine, à Hawaï pendant 3 ans. Il se rend ensuite en Floride, prend le nom qu'on lui connaît (qui était celui d'un de ses officiers), et prétend être né en Virginie (ce mensonge sera mis à jour quelques années plus tard, par sa propre famille qui le reconnaîtra sur des photos, aux côtés d'Elvis!).
Il commence sa vie professionnelle dans la marine marchande, avant d'entrer comme "aboyeur" de cirque chez Barnum. C'est là qu'il apprend les ficelles de la publicité efficace, qu'il utilisera par la suite dans le show business. Il fonde ensuite sa propre société de cirque, The Great Parker Pony Circus.
Il est capable de filouteries plus ou moins ingénieuses comme celle des poulets dansants: il s'agissait d'une attraction présentant des poulets sur une piste recouverte de sciure qui dissimulait une plaque chauffante. Les volatiles dansaient effectivement, mais pas pour la musique…
Ensuite, il devient directeur de The Tampa Humane Society et travaille dans une structure type SPA.
Il passe ensuite du monde du cirque à celui du show business, on ne sait pas comment, mais le voilà impresario! Dans les années 40, il organise la publicité de quelques concerts d'un chanteur, Gene Austin. Pour cela, il n'hésite pas, plusieurs semaines avant la représentation, à inonder la ville de prospectus et d'affiches, avec l'intention de donner une certaine aura virtuelle à l'artiste, le plus obscur soit-il. De 1945 à 1953, il est l'agent du chanteur de country Eddy Arnold qui connait alors un grand succès. Parallèlement, il s'occupe également de la carrière de Hank Snow, chanteur également très en vogue.
Parker sait pertinemment que ses protégés ne peuvent prétendre devenir des stars internationales, notamment du fait des spécificités mêmes de la musique country.
Aussi, lorsqu'il voit pour la première fois sur scène Elvis, Parker comprend vite l'énorme potentiel de ce jeune chanteur. Nous sommes le 15 janvier 1955 et Elvis chante au Louisiana Hayride qui est un show live diffusé le samedi soir par la radio KWKH. C'est le concurrent direct du Grand Ole Opry et Elvis est engagé pour 52 passages sur un an.
Le Colonel (c'est ainsi qu'il s'appelle désormais, ce titre honorifique lui ayant été donné par un gouverneur du sud) va alors poser ses jalons: il approche le manager d'Elvis, Bob Neal, et lui propose de l'aider en assurant la promotion de quelques concerts. Et cela ne traîne pas car le 22 janvier, il informe Neal qu'il a réservé Elvis pour la première partie d'une mini-tournée d'Hank Snow qui doit se tenir du 14 au 18 février. Et il joint un chèque de $425, qui représente une avance de 50% de ce qu'il estime pouvoir gagner…
Neal est sous le charme de l'enthousiasme de ce Parker et arrange une rencontre avec Sam Phillips, au restaurant. Le batave n'y va pas par 4 chemins: il explique qu'Elvis n'a aucune chance de percer avec un si petit label comme Sun et qu'il a déjà engagé des discussions ave RCA Victor pour le rachat du contrat. Phillips prend cela assez mal et malicieusement, Parker n'insiste pas.

En mai 1955, Parker revient à la charge, mais par une autre voie: il écrit à Bob Neal pour lui dire qu'il veut faire la promotion de la carrière de son jeune protégé. Le 13 mai, Elvis est en concert à Jacksonville en Floride et s'adresse aux filles du public, leur donnant rendez-vous backstage. C'est la folie furieuse et c'est ce jour-là que Parker est irrémédiablement convaincu du potentiel du jeune Presley. Il revient donc à la charge auprès de Neal 10 jours plus tard.

En juillet, on remet sur le tapis la nécessité pour Elvis de signer avec un grande compagnie, et on va plus loin, puisqu'on parle d'argent: rachat du contrat pour $10 000 par Parker et Hank Snow (qui sont partenaires) avec commissions en retour.
Mais l'immigré hollandais est très très malin! Il apprend que les parents d'Elvis ont beaucoup d'influence sur leur fils, aussi les approche-t-il. Il se débrouille pour se faire accepter du père, Vernon, et lui fait miroiter une carrière de star pour Elvis. Quant à la mère, Gladys, dont on sait à quel point le fils unique a toujours été très proche, c'est plus difficile car elle est plus réticente: elle ne fait pas trop confiance à cet homme qui toutefois semble habile en affaires...

Le 15 août 1955, c'est le grand jour pour Parker: Vernon et Elvis assistent à un meeting à Memphis, avec le Colonel et Bob Neal. A cette occasion, un nouveau contrat est signé, conférant quasiment à Tom Parker les pleins pouvoirs puisqu'il est le superviseur spécial du jeune chanteur. Et qui signe ce contrat? Et bien Vernon, car Elvis n'a pas 21 ans et est par conséquent mineur! Rusé le renard…
A noter que Bob Neal reste, par courtoisie, le manager et le contrat qui le lie à Elvis n'expirant qu'en mars 1956, cela oblige ce dernier à reverser aux 2 hommes.

Le rôle de Tom Parker est donc de tout faire pour que la carrière d'Elvis prenne de l'ampleur. Il a aussi la possibilité de signer de nouveaux contrats et de renouveler ceux existants.
Cependant, Bob Neal fait de la résistance: le 15 septembre 1955, il obtient la signature de Vernon pour une nouvelle série de participations au Louisiana Hayride et le fait savoir. Question: comment se fait-il que Vernon Presley ait donné son accord, ce qui, quelque part, désavoue le Colonel? En fait, on a dit que le père avait été tenté par cet argent rapidement gagné et surtout il éprouvait de l'incertitude quant à l'avenir de son rejeton. La réponse de Parker ne se fait pas attendre puisqu'il fait mine de se retirer, et confie à Elvis qu'il espère pouvoir enocre retravailler avec lui un jour...

Evidemment, il n'en reste pas: il parvient en effet à obtenir l'aval des parents Presley concernant un accord qui lui permet d'être le seul et unique représentant d'Elvis dans le cadre d'un nouveau contrat d'enregistrement. Nous sommes le 20 octobre 1955 et 4 jours plus tard, Sam Phillips est informé par courrier de ce contrat, et est invité à dire son prix! L'affaire est dans le sac, et les 2 hommes se rencontrent très rapidement à Memphis pour coucher sur papier les modalités de la vente du contrat qui lie Elvis à Sun Records. Cela prend effet le 31 octobre et Parker dispose jusqu'au 15 novembre pour apporter un avance de $5000 sur le 35 000 attendus.

Elvis retourne début novembre en studio pour enregistrer When It Rains It Really Pours, qui devait figurer en face B de Tryin' To Get You. Mais l'ambiance n'y est pas et la séance d'enregistrement est interrompue, certainement à cause de la cession du contrat.

Parallèlement à cela, Parker use RCA qui ne sait pas trop quoi faire, mais qui finira par céder: le premier contrat avec la major sera signé le 21 novembre 1955. Parker a tout négocié: $40 000 dont 5 000 pour Elvis, et l'acquisition des 5 singles Sun ainsi que les enregistrements encore non parus. RCA s'empressera de mettre sur le marché les 5 singles sous son propre label.

A l'aube de 1956, Parker a définitivement toutes les cartes en main et les gardera jusqu'à la mort d'Elvis. Il négociera nombre de passages télévisés prévus dès janvier, ce qui fera pénétrer Elvis dans tous les foyers américains. Puis ce sera Hollywood avec 4 films tournés avant le départ pour l'armée, en 1958. Le service militaire doit durer 2 années et le doute peut s'installer: les fans seront-ils encore là à son retour?
Parker est encore l'homme de la situation: il sait que son chanteur a enregistré beaucoup de titres non encore diffusés, et il suffira d'espacer les sorties. Quant aux films, pas de problème non plus, Jailhouse Rock remplit toujours les salles alors que King Creole est au montage.

Tout le monde a en mémoire ces images d'Elvis lors de son incorporation, n'est-ce pas? Et c'est grâce à qui? Au Colonel, qui veut montrer que le chanteur rebelle est aussi un jeune Américain patriote. C'est lui qui refuse toute affectation spéciale, préférant montrer Elvis à l'entraînement, portant son barda et son fusil, marchant au pas ou assurant ses gardes.

A son retour de l'armée, rien n'a bien changé en fin de compte: Elvis occupe toujours la tête des hit-parades bien qu'il n'ait rien enregistré depuis 2 ans. Et Jailhouse Rock a refait son apparition sur les écrans…. Pour couronner le tout, Tom Parker signe pour Elvis un contrat de 7 ans avec le producteur Hall Wallis, à raison de 3 films par an. L'acteur touchera un pactole plus, et c'est l'idée du manager, des pourcentages sur les recettes. Elvis est ainsi la première star hollywoodienne à percevoir de tels gains.


Sur le tournage de Change Of Habit (1969)

On l'a vu, le retour devant un public passera par l'émission dite '68 Comeback Special: on ne doit rien cette fois au Colonel et on peut même se féliciter de la désobéissance d'Elvis. Puis ce sera le retour définitif à la chanson, tout d'abord à Las Vegas. Elvis en avait très envie, mais surtout, les cachets sont faramineux, ce qui n'est pas pour déplaire à Parker.
Elvis n'a jamais chanté en dehors des USA car il est probable que le Colonel n'aurait pu obtenir de passeport américain, du fait de sa situation un peu bancale tout de même. Une seule exception: en 1957, Elvis donna 3 concerts au Canada (Toronto, Ottawa et Vancouver) et à l'époque, il n'y avait pas besoin de fournir un passeport. Mais par précaution, Parker resta à Washington…


La mort d'Elvis prend au dépourvu le manager qui doit dédommager les partenaires avec lesquels il a conclu de nombreux contrats. Quant un journaliste lui demande ce qu'il va faire, il a cette réponse: Why, I'll just go right on managing him! Et de fait, il se précipite à New York chez RCA et donne des instructions pour que le label soit prêt à faire face à une importante demande en produits dérivés.

Il a été clairement établi par la suite que le Colonel ne s'était pas oublié puisqu'il touchait 50% des gains d'Elvis (la moyenne se situant à 15-20%)!
Pratiquement 4 ans jour pour jour après la disparition d'Elvis, Parker est poursuivi en justice et est accusé par les héritiers de mauvaise gestion. En 1983, il est définitivement relevé de ses fonctions d'agent d'Elvis Presley et reçoit deux millions de dollars des héritiers pour ne plus jamais s'occuper du King.

En 1987, il donne une interview au cours d'un journal télévisé sur ABC où il explique son rôle de manager, tout en le minisant et en affirmant qu'ils ont eu de la chance: http://www.youtube.com/watch?v=Djd2bmm6nWE

Le Colonel se retire à Las Vegas, la ville plus intéressant eau mond eà ses yeux, car c'est le mon de des affaires et du jeu. Il vit à l'hôtel Hilton et est parfois consulté (comme par exemple René, le mari de Céline Dion...).
Il disparait à son tour en 1997 à l'âge de 87 ans, après dit-on, avoir perdu au jeu plus de cinq millions de dollars.


Mais non, ce n'était que pour rire....!!


A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 2:56

31 août


Pour le dernier jour dédié à Elvis, à sa vie, sa carrière, et au travers de tous les documents consultés, certaines anecdotes peu connues, des photos rares, des rencontres ou situations inhabituelles, il est sympa d'ouvrir la boite à petites histoires...

Elvis et les belles voitures (et les motos) c'est justement toute une histoire…. qui a failli se terminer prématurément !
Début mars 1955, le jeune Presley se paie sa première Cadillac rose et blanche, modèle 1954. Il en est fier: The first car I bought was the most beautiful car I’ve ever seen. It was second hand but I parked it outside my hotel the day I got it and stayed up all night looking at it.Elle permet aux Blue Moon Boys de sillonner le sud des Etats-Unis, de ville en ville, de concert en concert, durant 3 mois. Jusqu’au soir du 5 juin: juste après un show à Hope dans l’Arkansas, Elvis part avec une fille du coin pour Texarkana, tandis que Scotty et Bill voyagent de leur côté dans une autre voiture. A mi-chemin, la Cadillac prend feu, à cause d’un problème de frein. Il ne restera plus qu’une épave, avec le jeune chanteur assis au bord de la route, regardant, désolé, son rêve parti en fumée. On raconte que sa mère Gladys se réveilla cette nuit-là à cause d'une curieux pressentiment…


Début juillet 1955, Elvis achète une seconde Cadillac, une Fleetwood series 60, pour remplacer celle qui a brulé. Elle était bleue mais il la fit repeindre en rose, tout en conservant dans un premier temps son toit noir d'origine. Puis il l’offrit à sa mère, bien qu’elle ne conduise pas. Elle servit toutefois à Elvis et ses musiciens pour leurs tournées. Et là, rebelote : nouvel accident très sérieux, cette fois à Texarkana, le 2 septembre 1955. C’est Scotty qui conduisait et qui percute un type qui doublait un pickup…




***************************************************************


If you’re lookin’ for trouble, just look right in my face qu’il chantait en 1958. Mais 2 ans auparavant, le 19 octobre 1956, Elvis comparait au tribunal de Memphis en compagnie de 2 types d’une station service Gulf. La veille, Elvis s’arrête à la fameuse station, il est reconnu et assailli par des fans. Le gérant demande alors au chanteur de se tirer, et une altercation s’ensuit. Les 3 hommes sont alors emmenés au poste de police pour coups et blessures et perturbation de l’ordre public, et passent la nuit au gnouf. Les charges contre Elvis seront rejetées le lendemain alors que les 2 autres ont dû, quant à eux, s'acquitter d'une amende. Ya-t-il eu favoritisme grâce au statut de vedette? Toujours est-il que cela tombait vraiment mal, à une semaine de son second passage au Ed Sullivan Show…


Elvis au tribunal avec les 2 employés de Gulf (à gauche)


***************************************************************


Elvis has left the building! Cette phrase devenue très célèbre a été dite pour la première fois le 15 décembre 1956, par Horace Lee Logan, le créateur et producteur du Louisiana Hayride show, diffusé le samedi soir à la radio. Elvis fit sa première apparition au Municipal Auditorium de Shreveport le 16 octobre 1954 et il y chanta 84 fois, jusqu’à ce fameux soir de décembre 56. Elvis est devenu une très grosse vedette (le cachet n’a plus rien à voir avec les 18 dollars reçus lors du tout premier passage 2 ans auparavant). Il vient de chanter pendant 45 minutes devant 10 000 jeunes qui hurlent. Selon le DJ de la radio KWKH qui diffuse le show, Frank Page, il était parfois difficile de savoir si Elvis chantait ou si le groupe jouait!
La setlist ? Vraiment très sympatoche : Heartbreak HotelLong Tall SallyI Was The OneLove Me TenderDon’t Be CruelLove MeI Got A WomanWhen My Blue Moon Turns To Gold AgainParalyzed et Hound Dog.

Elvis quitte la scène et les fans se ruent dehors, espérant le voir, le toucher. Le problème est qu’il y a encore quelques artistes qui doivent passer, mais le Hillbilly n’enthousiasme vraiment pas les jeunes présents, qui s’en moquent même, car ils sont là pour Elvis, et lui uniquement.
Comprenant qu’il faut absolument que le public reste sur place, Horace Lee Hogan prend le micro et dit: Please, young people... Elvis has left the building. He has gotten in his car and driven away.... Please take your seats..


Louisiana Hayride, 15 décembre 1956

Le fameux Elvis has left the building a été régulièrement utilisé à la fin des concerts d’Elvis dans les années 70. Mais cette fois, l’habituel speaker Al Dvorin l’utilisait dans un but inverse; il invitait en effet le public à quitter la salle de concert, sous-entendant qu’il n’y aurait plus de rappels: Ladies and gentlemen, Elvis has left the building. Thank you and goodnight.Et chose remarquable, cette expression est passée dans le langage courant aux USA…

Elvis a été le plus célèbre artiste à venir se produire au Municipal Auditorium de Shreveport. D’ailleurs, cette salle se situe au 705 Elvis Presley Avenue.... Une statue du King a été placée devant la salle de concert, aux côtés de celle de James Burton, guitariste du TCB Band demeurant à Shreveport…


***************************************************************


Les sosies d’Elvis imitent à 99% la version des années 70 avec bien évidemment ces fameux costumes de scène très caractéristiques. Mais en regardant soigneusement les innombrables photos prises au début de sa carrière, on peut se rendre compte que le jeune Presley avait déjà un goût prononcé pour les fringues
Lorsque Johnny Cash vit Elvis pour la première fois, il fut frappé par la fait qu’il portait des habits très voyants et à la dernière mode. Son fournisseur préféré était The Lansky Brothers, situé sur Beale Street à Memphis. On dit que c’est à cet endroit que le rock n’ roll et la mode furent en harmonie.
Bernard Lansky et ses 6 frangins étaient fils d’immigrés ukrainiens. Il se souvient qu’un jour il vit un jeune homme qui marchait dans Beale Street et qui venait d’une église située non loin où l’on chantait du gospel. Le jeune Elvis s’arrêta devant la boutique, engagea la conversation avec Lansky, et dit: You have some nice stuff in there. When I get rich, I’ll buy tou out.
Il commença par se payer une chemise puis un peu plus tard, le tailleur lui confectionna un ensemble plutôt voyant : pantalon noir, blouson rose et large ceinture noire et rose! Bernard Lansky a eu cette remarque qui résume tout le personnage: He always wanted to be the belle of the ball…

Bernard Lansky ne peut pas oublier qu’un jour Elvis est arrivé avec une automobile allemande à 3 roues qu’il lui échangea contre 2 heures et demi de totale liberté dans sa boutique!


Elvis et sa three-wheel custom-built Messerschmitt

Elvis devint en quelque sorte l’ambassadeur de Lansky, car sa boutique fut par la suite très fréquentée, notamment par d’autres artistes, aux styles bien différents: Johnny Cash, Carl Perkins, Frank Sinatra… Mais ses créations pour Elvis n’étaient pas forcément appréciées, loin de là même: dans sa rubrique What’s on TV, le New York Daily News désigna Elvis comme étant la star la plus mal habillée de la télévision!



***************************************************************

Brèves:
- Elvis a repris de nombreux titres d’autres artistes de l’époque comme Carl Perkins, Little Richard, Ray Charles ou encore Chuck Berry. Il a également chanté live le fameux Rock Around The Clock de Bill Haley en novembre 1955.
- Le 17 novembre 1955, Elvis se produit à Texarkana. Il vient juste d’arriver et avant le concert, il lave consciencieusement sa voiture car il a fait le voyage sous la pluie et dans la boue. Johnny Cash, qui est également sur l’affiche, en est atterré!
- Elvis et le sport: le 27 décembre 1956, Elvis participa à un match de touch football, sorte de rugby et de nombreuses photos, plutôt rares, ont été prises.







***************************************************************


Voilà qui clôt définitivement le mois Elvis.
Il existe une multitude de sites qui retrace la carrière, la vie du King et dont je me suis inspiré. Il est évidemment impossible de tous les citer, mais il en est au moins un qu’il faut visiter:
http://www.elvispresleymusic.com.au/index.html

J’ai pris énormément de plaisir à (re)découvrir ce type que je croyais bien connaitre. Même si les délais n’ont pas été tenus, j’avais à cœur d’aller au bout. Je pense que ces chroniques ont été appréciées, en tous les cas elles ont été suivies si j’en juge par le nombre de visites.

Une petite dernière pour la route ? Memories, bien sûr…
http://www.youtube.com/watch?v=Mi74MF1L10E

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 12:05

[quote="FrenchyCat"]

Les sosies d’Elvis imitent à 99% la version des années 70 avec bien évidemment ces fameux costumes de scène très caractéristiques. Mais en regardant soigneusement les innombrables photos prises au début de sa carrière, on peut se rendre compte que le jeune Presley avait déjà un goût prononcé pour les [b][color=red][size=18]fringues[/size][/color][/b]…[/quote]


Vous remarquerez qu'Elvis ne porte pratiquement jamais de Jeans, ayant grandit dans les rues d'un quartier très pauvre les Jeans représentaient pour lui la misère, la classe ouvrière au travail et les mauvais souvenirs de sa jeunesse.


Merci Frenchy pour ce travail, c'est vrai que ce topic a été beaucoup lu à en juger par les chiffres de la fréquentation du Forum, c'est vrai qu'il est dommage que toutes ces personnes qui lisent ne prennent pas la peine de s'exprimer sur les sujets que tu postes avec amour! Mais bon qu'ils aillent tous caguer on les emmerde! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:10

Lisa a écrit:

Vous remarquerez qu'Elvis ne porte pratiquement jamais de Jeans, ayant grandit dans les rues d'un quartier très pauvre les Jeans représentaient pour lui la misère, la classe ouvrière au travail et les mauvais souvenirs de sa jeunesse.

Très judicieuse remarque....

Merci Frenchy pour ce travail, c'est vrai que ce topic a été beaucoup lu à en juger par les chiffres de la fréquentation du Forum, c'est vrai qu'il est dommage que toutes ces personnes qui lisent ne prennent pas la peine de s'exprimer sur les sujets que tu postes avec amour! Mais bon qu'ils aillent tous caguer on les emmerde! Razz
Encore vrai sur ce point: j'ai fait ça avec amour, parfois un peu contraint (par moi-même) mais je sais qu'il y a des fans par ici, dont toi, alors ça valait le coup. Et puis, comme je l'ai écrit, j'ai appris énormément de choses et surtout j'ai découvert de très très belles photos... Quant à la majorité silencieuse.... Rolling Eyes

J'espère être enfin devant René la Taupe.....

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue suede2

avatar

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:15

Heureusement que frenchy a dit Langue de vipère et non Langue de Lézard sinon on aurait vu rappliquer Priscilla!

Vous trouvez pas étrange que le King soit découvert mort dans sa salle de bain par sa petite amie, tout comme Claude François, les choses sont étranges parfois...

http://www.youtube.com/watch?v=Lph03-jOkN0

http://www.youtube.com/watch?v=VFylmqkEWLo

http://www.youtube.com/watch?v=bMoY5rNBjwk&p=D02B0574280F7897&playnext=1&index=12

etc.....

http://www.youtube.com/watch?v=Q5uKa1bDtsk&ob=av2e
La fin est très touchante....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:32

Mes versions préférées? Puisque vous voulez le savoir, je vous le dit: Elvis et Sex Pistols...

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:35

FrenchyCat a écrit:
Mes versions préférées? Puisque vous voulez le savoir, je vous le dit dis: Elvis et Sex Pistols...

Autoquote grammatical
Désolé... Crying or Very sad

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 48
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:37

Citation :
Vous remarquerez qu'Elvis ne porte pratiquement jamais de Jeans, ayant grandit dans les rues d'un quartier très pauvre les Jeans représentaient pour lui la misère, la classe ouvrière au travail et les mauvais souvenirs de sa jeunesse.
Je ne suis pas un spécialiste de ce genre de chose, mais en y repensant je ne vois aucune idole des 50's qui portait régulièrement des jean's.

Citation :
Vous trouvez pas étrange que le King soit découvert mort dans sa salle de bain par sa petite amie, tout comme Claude François, les choses sont étranges parfois...
Les accidents domestiques c'est en majorité dans la salle de bain ou dans la cuisine que ça arrive.
C'est pour ça que je ne me lave jamais et que je laisse la cuisine à ma femme What a Face

_________________
Stéphane, webmestre of the galaxy en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://straycats.forumactif.com
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 9 Sep à 17:40

Blue suede Fab2 a écrit:

Vous trouvez pas étrange que le King soit découvert mort dans sa salle de bain par sa petite amie, tout comme Claude François, les choses sont étranges parfois...

Si j'étais mauvaise langue (de vipère ou de lézard, voire de boeuf!), je dirais que l'un des 2 n'étant pas une lumière, il aurait voulu briller!
Mais j'suis pas commak.... Evil or Very Mad

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 10 Sep à 14:32

Admin a écrit:
Citation :
Vous remarquerez qu'Elvis ne porte pratiquement jamais de Jeans, ayant grandit dans les rues d'un quartier très pauvre les Jeans représentaient pour lui la misère, la classe ouvrière au travail et les mauvais souvenirs de sa jeunesse.
Je ne suis pas un spécialiste de ce genre de chose, mais en y repensant je ne vois aucune idole des 50's qui portait régulièrement des jean's.

Le jean était un vêtement de travail. Dans le "civil" les gens s'habillaient. Surtout les artistes pour monter sur scène (ah tous ça c'est bien perdu). Comme le faisait remarquer gentiment Sonny Burgess dans une interview récente : Nous dans les fifties on portait des costumes pour monter sur scène alors que maintenant les jeunes ont fait l'amalgame avec le cinéma et des choses comme the Wild Ones, mais c'est une erreur…"
Comme toi je n'ai jamais vu Perkins, Cash, Vincent, Buddy Holly avec autre chose que des costards ou des pantalons à pinces. J'ai bien une photo de Cochran en jeans mais il est à la chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jumpingfrom6to6.com/
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 11 Sep à 12:28

Le Jeans n'était plus seulement un vêtement de travail dans les années 50, c'est à ce moment précis qu'il est devenu un accessoire incontournable à la mode dans le civil chez les jeunes.
Elvis avait entre 15 et 20 ans dans les années 50 et aurait très bien pu céder à cette mode toute nouvelle qui a démocratisé le Jeans, étant donné sa notoriété naissante. Ben non! ça lui rappelait trop de mauvais souvenirs.

Aujourd'hui les jeunes montent sur scène en beaux costards hallucinants! Quel pied!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elvis de l'abbaye d'Hombliéres
» Elvis cochon d'inde d'un an rosette poils long cherche sa famille..(ADOPTE)
» URGENT caline labrador femelle noir de 11 mois
» Berlioz, petit chaton d'un mois et demi avec diarrhée
» ADOPTEE - Paloma, dogue argentin femelle de 6 mois, Cogolin 83

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stray Chat :: Autres Artistes-
Sauter vers: