AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 26 Aoû à 2:50

23 août


J'ai longtemps pensé qu'il y avait Elvis et les autres. Elvis devant les autres, bien sûr…. Et que le jeune Presley, du fait de son statut de star, se suffisait à lui-même, c'est-à-dire qu'il ne côtoyait jamais ces fameux autres. Jusqu'au jour où j'ai découvert l'enregistrement du Million Dollar Quartet: quoi, Elvis connaissait bien Perkins, Lewis, Cash? Ben peut-être alors qu'il a croisé le chemin d'artistes, qui comme lui, ont écrit l'histoire du rock n' roll? Justement, faisons le point sur les rencontres d'Elvis

Honneur au plus ancien, Bill Haley. En fouillant la bio d'Elvis, on apprend que celui-ci a rencontré plusieurs fois le créateur de Rock Around The Clock. La toute première remonte au 20 octobre 1955, Bill est une vedette, son célèbre titre ayant été n°1 dans les charts en juin. Elvis, Scotty Moore et Bill Black partageront l'affiche avec lui durant 2 semaines. Selon Bill Haley, ils devinrent très proches, Elvis voyageant dans la bagnole de son aîné. Les sujets de discussion étaient on ne peut plus simples, essentiellement tournés vers la musique et les guitares.


Bill et Elvis croisèrent à nouveau leurs routes 3 ans plus tard, en Allemagne. Haley est en tournée européenne et celle-ci se révèle être un désastre financièrement parlant. Elvis, qui faisait son service militaire, se rendit aux concerts de Francfort et Stuttgart. De nombreuses photos ont été prises, dont celle-ci, restée très célèbre…


Ils se rencontrèrent à nouveau au début des années 70, lorsque tous deux performaient à Las Vegas…
Au fait, la chanson de Bill Haley que préférait Elvis était Crazy Man, Crazy


******************************


Carl Perkins est un peu plus âgé qu'Elvis. Il fait de la musique depuis le milieu des années 40, avec 2 frangins, formant ainsi The Perkins Brothers Band. Il entend Elvis pour la première fois à la radio, à la fin de l'été 54. C'est sa femme qui l'appela, trouvant que le style du jeune Presley, qui chante alors Blue Moon Of Kentucky, est très proche de celui de son mari. Carl analysa le chant et la musique et se rendit rapidement compte de l'influence de Bill Monroe sur l'interprétation d'Elvis, tout autant que sur lui-même d’ailleurs. Il dit, à la fin de la chanson: there's man in Memphis that understands what we're doing. I need to go see him.
Les frères Perkins se rendirent à Bethal Springs, dans le Tennessee, justement pour voir le phénomène et Carl se rendit compte que le public était bien plus jeune que celui qu’il avait lors de ses prestations. Ils rencontrèrent Elvis et ses musiciens après le concert, alors qu’ils regagnaient leur voiture. Carl remarqua également la tenue vestimentaire, vraiment inhabituelle d'Elvis (chemise rose, blouson de sport blanc…) et il ne se souvenait pas avoir vu un quelconque chanteur vêtu de la sorte. Sans oublier que le col relevé de sa chemise tentait de cacher quelques boutons d’acné… Les échanges ce soir-là furent très polis et stéréotypés.

Octobre 54, Carl se fait engager par Sam Phillips. Ils sont à l’affiche de 2 concerts. Le premier se passe à Mariana, le second à West Memphis dans l’Arkansas. Carl et ses frères reçurent un accueil poli, Elvis était l’attraction. Ce qu’il avait pressenti lors de la toute rencontre se confirmait: Elvis était d’un tempérament très nerveux avant les shows mais son instinct naturel de performer reprenait rapidement le dessus.
Car et Elvis passèrent quelques temps ensemble chez Sun mais aussi à faire les boutiques de fringues.

Automne 1955, Carl et Elvis se rendirent à Amory, Mississippi, en voiture. Ils parlèrent évidemment de musique; Elvis dit qu’il aimait le gospel noir et leur conversation porta sur The Platters et leur tube Only You, chanson que Carl avait interprétée un mois auparavant, justement dans cette ville d’Amory.
Arrive le concert; Carl est connu localement, apprécié, alors qu’il n’a pas encore de hit majeur à son actif. Il est ovationné et on lui réclame Only You. Carl s’exécute et c’est la folie. Il quitte la scène et trouve Elvis tête baissée, manifestement pas dans son assiette, d’autant que d’habitude il est le premier à venir féliciter son ami. En fait, il avait prévu de chanter lui aussi ce titre des Platters, sans en avoir parlé à Carl. Et comme ce dernier l’avait chanté de très belle manière... Elvis commença donc son concert mais des We want Carl venait du public. Perkins pensait qu’on le traitait rudement, le jeune Presley, mais comme il le dit par la suite, il n’a pas fallu longtemps à Elvis pour trouver ses marques et le faire oublier momentanément…

Fin 55, Elvis quitte Sun pour RCA et Carl Perkins enregistre Blue Suede Shoes et Honey Don’t. Les routes vont désormais se séparer, même si début 56, c’est la course en tête des charts entre justement Blue Suede Shoes et Heartbreak Hotel.
Elvis enregistra à son tour le hit de Perkins et selon Scotty Moore, cela fut fait en mémoire de son amitié avec Carl. Si RCA et Parker ont poussé Elvis à l’enregistrer, celui-ci le fit à titre d’hommage. D’ailleurs, Elvis ne la chanta pour la première fois en public que le 17 mars 1956, une fois le moment de gloire de Carl passé…

Le 22 mars 1956, Carl Perkins se rend à New York pour participer à un show télévisé, mais le conducteur de l’auto s’endort au volant, causant un grave accident. Carl est sérieusement blessé. Hospitalisé, il reçoit la visite de Bill, Scotty et DJ qui se rendent également à New York en voiture, rejoindre Elvis qui les y attend. Il recevra par la suite ce télégramme, véritable pièce de collection:


Le 1er juin 1956, Elvis assiste au concert de Carl à Memphis. C'est une apparition surprise mais Elvis ne chante pas. En revanche, il participera à la séance de dédicaces avec son ami, comme on peut le voir sue ce fabuleux cliché de qui? Alfred Wertheimer, bien sûr….


Le 4 décembre 1956, ce sont des retrouvailles historiques, avec également Jerry Lee Lewis et Johnny Cash, réunissant ainsi The Million Dollar Quartet.

Mars 1957, Elvis, Carl et Sam Phillips participent à une émission radio sur WHBQ.

Le 16 août 1977, Carl apprend la mort d’Elvis par son fils. Il n’y croit pas et dira plus tard : I guess we all thought that maybe somehow Elvis would never die.
Mais en fait, il racontera également que 6 mois auparavant, il s’était rendu à Graceland pour voir son ami car il était inquiet de le savoir en mauvaise santé, surtout après l’avoir vu en concert à la télévision. Il voulait l’aider. Il fut accueilli devant les grilles et on lui annonça qu’Elvis dormait encore. Il était 19h ! Il signa alors quelques autographes devant Graceland, et s’en retourna…

En 1981, il rejoignit Jerry Lee Lewis et Johnny Cash sur scène et un LP live intitulé The Survivors parut l’année suivante…


A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 26 Aoû à 14:27

FrenchyCat a écrit:
23 août


Le 22 mars 1956, Carl Perkins se rend à New York pour participer à un show télévisé, mais le conducteur de l’auto s’endort au volant, causant un grave accident. Carl est sérieusement blessé. [/color]

Moi je crois que c'est le Colonel Parker qui a trafiqué la voiture de Carl pour éliminer un rival. Il devait faire de même avec l'avion de Buddy Holly, le taxi de Cochran (ouf il rata Vincent) et poussa le vice jusqu'à envoyer des jeunes filles mineures dans les pattes (ou autre) de jerry Lee et Chuck Berry…
Un homme pas recommandable ce Colonel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jumpingfrom6to6.com/
Blue suede2

avatar

Nombre de messages : 560
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 26 Aoû à 19:26

FrenchyCat a écrit:
Blue suede Fab2 a écrit:
C'est le gars du journal "Le Monde" qui a commencé à parler de Travolta dans son article concernant le "Don't mess..." Smile
un coup de roulette...c'est sans danger! pale
http://www.youtube.com/watch?v=X8ZUsFkrNQE
Fab

J'vois que la roulette a pas le temps de rouiller, bien bien....
Allez, encore, les filles!


T'as chopé mon allusion à Marathon man?

http://www.youtube.com/watch?v=W6nAdkLXrIc&feature=related

Fab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 26 Aoû à 23:28

Virgil a écrit:
Un homme pas recommandable ce Colonel

Ouais, on le verra bien un de ces 4....

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Jeu 26 Aoû à 23:33

Blue suede Fab2 a écrit:
FrenchyCat a écrit:
Blue suede Fab2 a écrit:
C'est le gars du journal "Le Monde" qui a commencé à parler de Travolta dans son article concernant le "Don't mess..." Smile
un coup de roulette...c'est sans danger! pale
http://www.youtube.com/watch?v=X8ZUsFkrNQE
Fab

J'vois que la roulette a pas le temps de rouiller, bien bien....
Allez, encore, les filles!


T'as chopé mon allusion à Marathon man?

http://www.youtube.com/watch?v=W6nAdkLXrIc&feature=related
Fab

Allusion? Quelle allusion?
Explique....
scratch

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 27 Aoû à 2:55

24 août


Bon, on a vu qu’Elvis et Carl, c’était des potes, ont tourné ensemble et se respectaient. Les relations avec Bill Haley étaient plus distendues mais tout aussi respectueuses. Sur la route d’Elvis, il y eu d’autres futures figures du rock n’ roll. Voici donc la seconde partie des rencontres d’Elvis

Johnny Cash n’est pas forcément le bon exemple car en fait, il était plutôt tourné vers la country mais c’est son style, son attitude rebelle qui étaient très rock n’ roll !
La première fois que Cash voit Elvis, c’est le 9 septembre 1954 à Memphis, lors d’un "concert" donné depuis le Katz Drugstore dans un centre commercial. Il y avait là 200 à 300 jeunes, la plupart étant d’ailleurs des filles. Elvis, Scotty et Bill n’avaient à ce moment-là qu’un single en stock, enregistré à peine 2 mois plus tôt, et interprétèrent plusieurs fois That’s All Right Mama et Blue Moon Of Kentucky.

Katz Drugstore, Memphis, 9 septembre 1954


Johnny va le voir après cette prestation et Elvis l’invite pour le lendemain, toujours à Memphis, à Eagles Nest. Ce soir-là, The Blue Moon Boys jouent en plus quelques blues black et des titres comme Long Tall Sally. Johnny apprécie beaucoup ce jeune chanteur, de 3 ans son cadet. Dans son autobiographie, Cash se souvient qu’Elvis avait joué That’s All Right Mama seul à la guitare et il le trouva fabuleux au niveau de sa rythmique. Il fut un peu déçu que Scotty et Bill l’accompagnèrent par la suite. Mais il avoua également que le son de ce groupe était si pur, simple, qu’il le regretta, les années suivantes lorsque les productions devinrent trop riches, avec trop d’orchestrations.
Comme Carl Perkins, il remarqua la tenue vestimentaire très flashy d’Elvis.


Johnny Cash signera en 1955 chez Sun Records. Il fera quelques dates avec Elvis, comme entre autres, le 5 août 1955 au cours d’un festival de musique country. Elvis se fera prêter une guitare par un autre artiste car il avait égaré la sienne, lequel artiste fut très énervé de la récupérer avec 2 cordes en moins…

(on peut voir les 2 cordes manquantes...)


En septembre, Cash fera 5 dates avec Elvis, qui est dorénavant la tête d’affiche. En décembre, Johnny, Elvis et Carl sont en concert à Amory dans le Mississippi (au cours duquel Elvis fut un peu malmené par des We want Carl).
On retrouve les 3 acolytes le 10 mars 1956 au cours du Louisiana Hayride.


Mais Elvis a signé chez RCA et Tom Parker a pris sa destinée en main; désormais les carrières respectives empruntent des chemins très différents et les rencontres sont surtout le fait du hasard. Ainsi le 1er juin 1956, Elvis débarque à l’Overton Park Shell de Memphis où Carl, Johnny mais aussi Roy Orbison et Warren Smith sont en concert. Ou encore ce fameux 4 décembre de la même année, dans les studios Sun, où le Million Dollar Quartet etc…

Elvis et Johnny eurent quelques échanges téléphoniques durant les années 60 et 70. Mais leurs routes ne se croiseront plus. Cash semblait aimer Elvis et son Elvis, comme il disait, était celui du début, lorsqu’il était sur les routes avec ce jeune type de 19 ans, si énergique et charismatique sur scène et qu’il ne manquait pas d’admirer. Et puis, il y avait toutes ces filles qui le suivaient…


******************************



Charles Hardin Holley, mieux connu sous le nom de Buddy Holly, est né au Texas en 1936. Il commence à toucher à la musique très tôt et à 13 ans il enregistre une reprise d’un titre de Hank Snow. La country music semble être son domaine de prédilection. Jusqu’en 1955, où Buddy voit pour la première fois Elvis en concert dans sa ville natale, à Lubbock, Texas. Et là, il décide que si la musique est son avenir, ce ne pourra être que dans le rock n’ roll !

Buddy n’a pas encore les Crickets avec lui ; il forme un duo, Buddy and Bob, avec son copain Bob Montgomery. Ils feront plusieurs fois la première partie d’Elvis, essentiellement à Lubbock.


Fair Park Coliseum, Lubbock, Texas, 5 juin 1955 (Buddy, reconnaissable à ses lunettes, est à droite)

Et ce document vidéo est à mettre au musée du rock n' roll:
http://www.youtube.com/watch?v=Mr497wmZOq0

Il semblerait que jamais Elvis ne chanta de chanson de Buddy et vice-versa. Mais en faisant les fonds de tiroir, on a retrouvé une interprétation par Buddy de (You’re So Square) Baby I Don’t Care, qui était la chanson d’Elvis qu’il préférait…



A suivre...

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil

avatar

Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 27 Aoû à 14:07

et Cash n'était pas le dernier pour se foutre un peu d'Elvis…
http://www.youtube.com/watch?v=TYctbbWWzzo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jumpingfrom6to6.com/
Eddie

avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 27 Aoû à 14:51

Virgil a écrit:
et Cash n'était pas le dernier pour se foutre un peu d'Elvis…
http://www.youtube.com/watch?v=TYctbbWWzzo

Génial.............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eddie-and-the-stray-cats.fr/
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Ven 27 Aoû à 15:23

Bingo!!! Je savais qu'on verrait rapidement cette vidéo! (ben ouais, faut que je vous laisse de la place pour intervenir quand-même...).
Je ne suis pas sûr que le terme est exact; il l'imite certes, mais je ne crois qu'il se foute de sa poire....

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 28 Aoû à 2:34

25 août


C’est qu’il en a vu, du monde, Elvis. Alors on va faire bref, et finir ces rencontres d'Elvis par des artistes qu'on ne pouvait décemment pas omettre…

Les journalistes ont toujours besoin de classer, d’étiqueter, de comparer les artistes entre eux. Alors concernant Elvis, on lit souvent que son royaume s’est ébranlé dans les années 60 au profit d’autres artistes ou groupes qui prirent le relais et donnèrent un second souffle au rock n’ roll! Et de parler des Stones, des Who, de Dylan et bien entendu des Beatles.

En 1965, ceux-ci font leur seconde tournée aux USA. L’année précédente, ils avaient espéré rencontrer Elvis, en vain. Mais cette fois, les agendas collent : les Anglais sont à Hollywood et Elvis est en train de tourner. Une rencontre est programmée le 25 août 1965 dans sa résidence de Bel Air en Californie. Tout doit rester secret. Mais il y a des fuites, la presse et des centaines de fans sont présents.
Les Beatles arrivèrent accompagnés de leur manager, Brian Epstein. Lennon se rappelle qu’ils étaient tous un peu nerveux à l’idée de rencontrer une légende vivante. Selon les différents témoignages, l’ambiance était un peu plombée et Elvis finit par dire que s’ils n’avaient rien à dire, il irait se coucher! Elvis mit un disque (Charlie Rich?) ce qui contribua à briser la glace.
Les Beatles bombardèrent Elvis de questions (et à priori l’inverse n’était pas vrai). Lennon lui demanda s’il avait de nouvelles idées pour son prochain film. Elvis acquiesça et dit en substance : Bien sûr ! Je vais jouer le rôle d’un paysan avec une guitare, qui rencontre quelques filles sur sa route, et je chante quelques chansons. Les Beatles se sont regardés et finalement Elvis et Tom Parker se marrérent et expliquèrent que la seule fois où ils sont sortis de ce type de scénario, ils perdirent de l’argent !!

Ils discutèrent musique, bien sûr et Elvis fit apporter des instruments, dont une basse électrique avec laquelle il fit quelques accords avant d’avouer à McCartney qu’il essayait d’apprendre à en jouer. Il y eut une jam session mais aucun magnéto, aucune photo pour ce moment historique, Parker avait veillé à ce que rien ne filtre. Ils échangèrent leurs expériences respectives de la scène, des trajets en avion (qui gonflaient Elvis) et autres considérations sur les voitures.
Selon Priscilla, au moment de quitter, Paul rendit l’invitation pour le lendemain soir, mais Elvis resta évasif. Ils voulaient clairement maintenir cette relation. Elvis n’y alla pas, mais quelques-uns de sa mafia acceptèrent l’invitation. Quand ils revinrent, ils dirent que John Lennon voulait qu’Elvis sache que sans lui, il n’y aurait jamais eu de Beatles.
C’était la seule et unique fois que les Beatles rencontrèrent le King.

***********************************

Retour en 1956, plus exactement le 7 décembre, 3 jours après The Million Dollar Quartet. Elvis se rend à un concert de charité donné par la station de radio WDIA, qui fut la première aux Etats-Unis à être programmée entièrement par des Afro-Américains pour des Afro-Américains. Cela se passait à l’Ellis Auditorium de Memphis où Elvis était venu soutenir la cause défendue et dire à B.B. King toute son admiration: merci pour toutes les leçons que vous m’avez données. La rencontre fut immortalisée:

Le bluesman dira plus tard : la veste que je porte sur cette photo, c’est la même que j’avais sur la pochette de mon tout premier album "Singin’ The Blues". C’est la même veste, tout simplement parce que c’était la seule que j’avais.
Elvis fit sensation et prouva à nouveau son attachement à la musique noire à laquelle il devait tout. Scotty Moore dira qu’Elvis était considéré par ces musiciens noirs comme une variante blanche qui continuait la tradition noire…


A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 28 Aoû à 20:31

Tu as oublié sa rencontre avec Line Renaud à Végas, ils étaient super potes! Laughing Sans dec!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 28 Aoû à 21:39

Je n'ai pas oublié, j'ai volontairement mis de côté car je redoute toujours de barber mon large public! Very Happy
Et puis comme je l'ai dit auparavent, ça permet à ce même public de rebondir. Et j'adore quand vous rebondissez.... bounce

Concernant cette rencontre, je crois me souvenir qu'il y avait également le Golden Gate Quartet (je fais sans filet, j'ai pas vérifié), et qu'ils ont chanté surtout du gospel pendant quelques plombes.... ça devait donner!

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Sam 28 Aoû à 23:37

[quote="FrenchyCat"]

Concernant cette rencontre, je crois me souvenir qu'il y avait également le Golden Gate Quartet (je fais sans filet, j'ai pas vérifié), et qu'ils ont chanté surtout du gospel pendant quelques plombes.... ça devait donner![/color][/quote]

Oui ça c'était à Paris, Elvis a assisté au Spectacle de Line et est allé la féliciter dans sa loge, on dit que cela serait l'unique "concert" qu'Elvis aurait donné à Paris grâce à Loulou Gasté qui a montré à Elvis une guitare avec laquelle Django Reinhardt a joué, il la prend et joue toute la nuit avec les musiciens du Golden Gate, présents pour le show de Line.
Mais moi je te parlais des shows que Line a donné à Vegas par la suite donc Elvis est venu la voir très souvent ils s'entendaient à merveille tous les deux, discutaient et chantaient des nuits entières ensemble, enfin c'est ce qu'elle dit dans sa bio que j'ai lu il y a un moment maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Dim 29 Aoû à 0:04

Lisa a écrit:

Mais moi je te parlais des shows que Line a donné à Vegas par la suite donc Elvis est venu la voir très souvent ils s'entendaient à merveille tous les deux, discutaient et chantaient des nuits entières ensemble, enfin c'est ce qu'elle dit dans sa bio que j'ai lu il y a un moment maintenant.

Merci pour l'info, je l'ignorais....

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Dim 29 Aoû à 3:14

26 août


Il est né à Florence, pas en Italie, mais dans l’état d’Alabama. Son nom est intimement lié à celui d’Elvis, l’inverse est d’ailleurs vrai également. On le considère parfois comme le père du rock n’ roll, mais il est surtout réputé pour avoir découvert d’innombrables artistes qui ont fait l’histoire du rock n’ roll. Une célèbre citation ? Facile : If I could find a white man who had the negro sound and the negro feel, I could make a billion dollars. Oui, il est grand temps de parler de Sam Phillips....

Samuel Cornelius Phillips est né le 5 janvier 1923 et il découvre très tôt la musique noire américaine; il faut dire que son père était propriétaire d’une plantation de coton et qu’il fut très tôt exposé au blues. Notamment grâce à Uncle Silas Payne, un Noir aveugle qui vint vivre chez les Phillips lorsque la famille blanche chez laquelle il travaillait ne pouvait plus le nourrir du fait de la récession.
Dans les années 40, Sam est DJ à WLAY, une radio qui diffuse de la musique d’artistes blancs mais aussi noirs. En 1945, il devient ingénieur du son dans une autre radio.
Le 3 janvier 1950, à presque 27 ans, Sam crée le Memphis Recording Service au 706 Union Avenue à Memphis. Il fait de tout, selon sa désormais célèbre devise : we record anything, anywhere, anytime. Cela passe par des enregistrements au cours de noces ou funérailles, la vente de disques et surtout, il permet à des amateurs d’enregistrer, ce qui attire des artistes comme B.B. King, Howlin’ Wolf, Junior Parker. Il revend ensuite ces enregistrements à d’autres maisons de disques avec lesquels il est en contrat, comme Chess de Chicago et Modern de Los Angeles. Il se focalise surtout sur le rhythm & blues et les chanteurs noirs: je trouvais alors que seuls les Noirs avaient de la fraîcheur dans leur musique, et il n’y avait à cette époque aucun studio dans le Sud pour qu’ils enregistrent.


Le 5 mars 1951, Jackie Brenston and his Delta Cats (parmi lesquels il y a le jeune Ike Turner âgé de 19 ans) enregistrent chez Phillips Rocket 88 qui est considéré par certains historiens comme étant la première chanson rock n’ roll. En juin, ce titre, sorti sous le label Chess, est au top des charts de rhythm & blues et c’est le premier hit pour Phillips. Ce sera aussi le premier succès d’une décennie qui va véritablement changer la face de la chanson dite populaire.

En 1952, Sam Phillips crée, dans les mêmes locaux, son propre label, Sun Records, pour diffuser de la musique blanche, country & western mais surtout du rock n’ roll. Et d’ailleurs, Sun Records est le label qui en a produit le plus, avec 226 disques en 16 ans d’activité.

Eté 1953, Elvis, alors âgé de 18 ans, entre chez Sun Records pour graver 2 titres qu’il veut offrir à sa mère. Sam entend la bande et même s’il trouve la performance "pas finie", il est tout de même frappé par l’interprétation du jeune homme, qui a quelque chose d’indéfinissable en plus…
L’année suivante, c’est la confirmation après des semaines de travail auquel Sam participait de façon très active : de nombreux titres sont travaillés, expérimentés même, avec des arrangements ou des approches différentes car justement, Phillips cherche un style nouveau, différent de ce qui existe déjà, sans pour autant savoir exactement quoi ! On lui a d’ailleurs reproché en son temps d’avoir sciemment délaissé les artistes blues et de s’être (trop) consacré à ce jeune Blanc.
Un jour de juillet (le 5, tout le monde doit le savoir), la séance de travail est terminée. Scotty est en train de remballer sa guitare et Bill a déjà couché sa contrebasse (pour laquelle il n’avait d’ailleurs même pas de housse). Elvis prend encore sa guitare et commence à chanter That’s All Right Mama, ce qui a attiré immédiatement l’attention de Sam Phillips. Car c’est ce qu’il cherchait, peu importe la chanson d’ailleurs ! C’était ce son, ce feeling, ce tempo éventuellement…Après 3 ou 4 prises, ils avaient enfin ce qu’ils cherchaient depuis des mois !
Sam était tout de même bluffé que ce gamin connaisse cette chanson d’Arthur Big Boy Crudup, enregistrée 7 ans auparavant. Idem pour Blue Moon Of Kentucky dont le tempo a été rehaussé. Et sur des prises dont les enregistrements furent conservés et retrouvés en 1988, on peut entendre Sam Phillips s’écrier: Hell, that’s fine ! That’s différent !That’s a pop song now, nearly ‘bout !


Sam n’a jamais aimé le terme rockabilly car, selon lui, il se réfère spécifiquement aux artistes blancs et à la musique blanche. Alors que rock n’ roll inclut ipso facto les influences tant noires que blanches. De plus, rockabilly sous-entendrait qu’on est en train de piquer quelque chose aux Noirs pour le restituer sous une forme blanche…
On dit que des difficultés financières ont obligé Phillips à céder le contrat liant Elvis à la major qu’était RCA Victor, pour $ 35 000, ce qui était une énorme somme pour un artiste tout de même encore inconnu. Il fut d’ailleurs invité à continuer à travailler avec Elvis chez RCA, mais Phillips déclina l’offre. D’une part parce qu’il a toujours voulu être indépendant, et d’autre part parce que Blue Suede Shoes de Carl Perkins était dans la boite, et qu’il disposait dorénavant de suffisamment d’argent pour promouvoir bien d’autres artistes.

Concernant justement Perkins, Sam a toujours pensé qu’il aurait pu être aussi grand qu’Elvis et d’ailleurs, il ne changea pas sa façon de travailler avec lui. Il admirait sa technique à la guitare également. Une petite anecdote à propos de Blue Suede Shoes: Carl disait à un moment Go, man, go, ce qui est très commun dans le langage des artistes country. Et comme ce titre sonnait plutôt rock n’ roll, Sam proposa à Carl de dire Go, cat, go, ce qui, apparemment change tout…. Ce titre sera le premier disque estampillé Sun vendu à plus d’un million d’exemplaires ! Carl Perkins signera chez Columbia Records en 1958…

Quant à Johnny Cash, il a su rapidement que celui-ci se serait enfui s’il avait essayé d’en faire un rocker. Il le signa en 1955 et produisit son premier single mais Johnny Cash quittera Sun en 1958.

Sam recherchait un pianiste, si possible chanteur aussi. Il a toujours pensé que la guitare était le plus bel instrument sur terre, mais il y avait à cette époque tellement de guitaristes qu’il lui fallait un piano. Et justement, en 1956, un jeune pianiste cherchait à le joindre. Sam écouta la démo laissée par Jerry Lee Lewis, et il fut subjugué. Deux ou 3 jours plus tard, Jerry Lee était dans le studio et Sam comprit qu’il avait devant lui ce qu’il cherchait: un type qui, malgré sa voix un peu nasillarde, avait une présence au piano, et quelle présence !

En 1956, on lui doit la présence d’esprit d’enregistrer la session qui réunit de façon informelle 4 pointures du rock n’ roll, The Million Dollar Quartet.

Au début des années 60, Sam Phillips ouvre un autre studio à Memphis, puis à Nashville, mais il ne parvient pas à capturer les vibrations et sensations ressenties au 706 Union Avenue.
Le 1er juillet 1969, il vend le catalogue Sun Records et se retire du business pour s’occuper des stations de radio qu’il possède en Alabama.


En 1986, c’est la reconnaissance: il est introduit au Rock And Roll Hall Of Fame. Quatre ans plus tard, il le sera au Country Hall Of Fame également.

Sam Phillips décède le 30 juillet 2003, à 80 ans.

********************************

S’agissant des débuts d’Elvis, il ne faut pas oublier Marion Keisker, l’assistante de Sam Phillips. C’est elle qui reçoit Elvis en août 1953, lorsqu’il désire enregistrer un disque avec 2 chansons pour l’anniversaire de sa mère.
Marion demande au jeune homme quel genre de chose il chante et comme qui. Et Elvis de dire qu’il chante comme personne… ce dont elle se rend compte car sa voix a quelque chose de spécial. De ce fait, elle met en marche le magnéto, afin que Phillips puisse l’écouter à son retour. La raison? Elle se souvenait de ce que recherchait son patron, un Blanc avec le son et le feeling d’un Noir….Et c’est ce qu’elle entendit chez Elvis.
La bande originale de My Happiness et de That’s When Your Heartache Begins a été perdue mais le disque acétate fut retrouvé en 1988.
Marion Keisker pressera son patron pour qu’il téléphone à Elvis afin de le faire venir au studio. Des essais seront faits, pas concluants au début, et puis, le 5 juillet 1954, l’histoire se met en marche enfin…

Sam, Elvis et Marion

A suivre…



_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 1:39

27 août

La télévision a permis au jeune chanteur prometteur de devenir une vedette au niveau national puis international. Cela se passait en 1956, le pari de Tom Parker fut gagnant. Douze années plus tard, la situation est en quelque sorte peu différente: Elvis est presque redevenu un anonyme dans le microcosme musical et pour renouer avec la popularité, la solution vient encore de la téloche. Le retour se fera grâce à un show télévisé diffusé en décembre 1968, c’est le fameux ’68 Comeback Special

Elvis s’est enfermé à Hollywood depuis son retour de l’armée. Les navets sont navrants et insipides. Mais le compte en banque se porte bien, alors tout va pour le mieux, non ? Et bien, il faut croire que ce n’est pas le cas: lors de la rencontre avec les Beatles en 1965, Elvis avait déjà confessé qu’il enviait la gloire de ces 4 Anglais, gloire qu’il avait bien connue lui aussi, mais qui désormais lui faisait défaut. Et surtout, Elvis sent bien qu’on l’oublie…

En 1967, il retourne dans les studios et enregistre quelques titres qui marquent un retour vers une certaine créativité musicale, même si ce ne sont que des reprises: Big Boss Man, Guitar Man, High Heel Sneakers et You Don’t Know Me. L’accueil reste toutefois mitigé avec des places dans les charts peu flatteuses. Mais les spécialistes remarquent une certaine finition dans les enregistrements, et un son mieux adapté aux exigences musicales de l’époque.

En janvier 1968, Tom Parker et NBC s’entendent sur une émission spéciale d’une heure qui sera diffusée à la fin de l’année. Ce sera alors la première apparition d’Elvis à la télévision depuis le show de Sinatra en 1960. Le manager d’Elvis envisage un truc bien propret, à Noël, avec quelques chants traditionnels, un Merry Christmas everybody et basta! Bref, du Parker pur jus!
Mais Tommy Jarvis, jeune producteur chez RCA et fan d’Elvis depuis la première heure, ainsi que Steve Binder, producteur et réalisateur chez NBC, voient les choses très différemment. Binder pressent que l’énergie est toujours là, intacte et qu’elle ne demande qu’à s’exprimer. Beaucoup croit Elvis totalement dépassé et un show télévisé à la sauce Parker reviendrait à l’enterrer définitivement.
Elvis, quant à lui, appréhende de chanter à nouveau devant un public mais il sait que Binder est dans le vrai; alors pour la première et peut-être unique fois, il s’oppose à son manager...

On prévoit d’articuler l’émission en 2 parties distinctes: dans la première, Elvis est seul face au public et dans la seconde, il est entouré de musiciens pour une prestation unplugged. On retrouve là Scotty Moore et D.J. Fontana (Bill Black est mort 3 années auparavant), Charlie Hodge et Alan Fortas.


Les répétitions débutent le 17 juin à Burbank en Californie. Les intermèdes musicaux sont enregistrés du 20 au 24. Mais la véritable mise à l’épreuve se déroule le 27 juin 1968, à 18 heures : c’est le premier contact direct avec un public depuis 8 ans! Il y a là une centaine de personnes, et on dit que Parker s’occupe à placer les plus jolies filles au premier rang… Un second concert a lieu à 20 heures. C’est ce jour que fut enregistrée la partie informelle.
Le 29 juin, rebelote: deux nouveaux enregistrements avec cette fois-ci Elvis seul sur la scène, les musiciens, secondés par tout un orchestre, étant hors champ.
La fin des enregistrements a lieu le 30 juin.

Elvis apparait tout de cuir noir vêtu, svelte et bronzé, avec des rouflaquettes de compétition, et une voix plus grave et plus mûre. Il est classe quoi!




Tous les ingrédients pour faire de ce retour une réussite totale sont réunis: les succès rock n’ roll sont repris et interprétés avec les tripes, la partie unplugged est intimiste à souhait, il y a de l’humour, et puis le show est agrémenté de séquences avec des numéros de danse très sixties. D’ailleurs, l’une des scènes où Elvis chante Let Yourself Go parmi des prostituées a été censurée car jugée trop provocante…


Parker, qui ne renonce pas à son idée d’origine, veut que l’émission se termine par un chant de Noël. Mais il se voit opposer un nouveau refus: ce sera If I Can Dream, spécialement écrite pour le show et qui finalement se révèle être un bon choix car le single sera n°12 en janvier 1969 et se maintiendra pendant 13 semaines; c’est le plus grand succès d’Elvis depuis 1965!

Le show est diffusé le 3 décembre 1968. Il signera le retour gagnant qui propulse Elvis à nouveau sur le devant de la scène. Même les critiques sont unanimes. L’album tiré de l’émission atteint la 8ème place des charts et résistera durant 32 semaines. Il sera disque d’or en août 1969.


Début du show avec Trouble/Guitar Man: http://www.youtube.com/watch?v=XLgUyneO618
Voici un extrait que j'adore: un medley gospel Where Could I Go But To The Lord/Up Above My Head/Saved. Noter la présentation d'Elvis et la belle chorégraphie: http://www.wat.tv/video/elvis-presley-gospel-medley-3030x_2fgqp_.html
Baby What You Want Me To Do, géniale version: http://www.youtube.com/watch?v=rdSoRrTD9BQ
Fin du show avec If I Can Dream: http://www.youtube.com/watch?v=9CMlYVu9J4g

En 2008, un coffret spécial célébrant les 40 ans de l'émission a été mis sur le marché:



A suivre…


_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 10:41

Très beau résumé Frenchy! Je rajoute que ce show était très avant-gardiste des années 70 et très moderne pour l'époque, on sentait vraiment la nouveauté, les parties dansées sonnaient plutôt 70 que 60 à mon humble avis. Avec le recul d'ailleurs ça fait un peu drôle de voir Elvis dans un show calibré comme ça, meddley du concert en public entrecoupé de différents tableaux très chorégraphiés.
On sent là la transition entre les années 60 et les années 70 entre autre avec Elvis et ses super rouflaquettes ( de compétition, comme tu dis Frenchy, j'adore!).

If I Can Dream m'achève à chaque fois! Cette voix rock appuyée sur une mélodie plutôt mélancolique me rend dingue!!!! Et ton choix de deuxième photo...aussi!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 10:54

Baby What You Want Me To Do...j'ai une version des Stray Cats en concert où ils la chantent encore plus génialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 12:55

Je suis très heureux que ça te plaise, Lisa, d'autant plus que je crois bien qu'il s'agit-là de la période que je préfère, avec bien entendu les millésimes 1954->58, parmi lesquelles 1956 (les sublimes photos de Wertheimer apportent beaucoup).
En 1968, Elvis a l'âge du Christ, de là dire que c'est un dieu.... Il est surtout au sommet de son art, très mûr, très innovant effectivement et tourné vers l'avenir. Il ne se contente pas de recycler ses tubes.
J'adore son hommage à la musique gospel. Quant à If I Can Dream, j'ai lu que le texte était directement inspiré des discussions qu'il pouvait avoir sur l'actualité de l'époque: la mort de Kennedy, et celle plus proche et dans le temps et géographiquement de Martin Luther King, l'ont marqué. A ce propos, c'est consternant de lire que certains ont pensé qu'Elvis était raciste...

Quant à Baby What You Want Me To Do, je suis curieux de savoir quelle version des Stray Cats tu évoques. Car de ce que je peux connaitre, rien ne vaut celle que j'ai mise en ligne. C'est mon avis, bien sûr, mais celui d'un dingue des 3 matous, c'est dire.... Là aussi, j'ai lu qu'il ne savait pas jouer de la guitare, qu'il la tenait comme si c'était une femme....

Oui, il n'a pas manqué son retour, le bougre. Il sortait de l'enfer, du tunnel, c'est selon. Et comme il l'a chanté si génialement, il était à nouveau saved!

J'avoue m'être régalé avec ce sujet car j'ai beaucoup (re)maté le show...



_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 13:33

[quote="FrenchyCat"]
En 1968, Elvis a l'âge du Christ, de là dire que c'est un dieu.... Il est surtout au sommet de son art, très mûr, très innovant effectivement et tourné vers l'avenir.

Quant à [color=yellow]Baby What You Want Me To Do[/color], je suis curieux de savoir quelle version des Stray Cats tu évoques. Car de ce que je peux connaitre, rien ne vaut celle que j'ai mise en ligne. C'est mon avis, bien sûr, mais celui d'un dingue des 3 matous, c'est dire.... !
[/color]

[/quote]

Oui c'est hallucinant cet âge là! On l'avait remarqué avec Brian aussi rappelles toi avec cette photo où il est torse nu sur scène avec une pose très charismatique.

Pour Baby What You Want Me To Do des Cats c'est un concert donné à Toronto je crois et le CD s'appelle Hollywood Strut: The Unreleased Cuts. Le son y est pourri de chez pourri!!! Mais la version de Baby What You Want Me To Do est gravement géniale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddie



Nombre de messages : 1209
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 18:52

D'accord avec Lisa, l'esthétique est plus 70's, en tout cas c'est très réussi, surtout dans les lumières, et inventif. Et merci Frenchy pour ce beau rappel (beau comme Elvis! moi je peux le dire...).
Et il tient sa guitare comme s'il tenait une femme? et alors? j'en connais d'autres qui ont le même rapport à la guitare: http://www.vidoemo.com/yvideo.php?brian-setzer-with-jeff-baxter=&i=NElsVkh4cWuRpbk1aMFU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 19:17

[quote="freddie"]D'accord avec Lisa, l'esthétique est plus 70's, en tout cas c'est très réussi, surtout dans les lumières, et inventif. Et merci Frenchy pour ce beau rappel (beau comme Elvis! moi je peux le dire...).
Et il tient sa guitare comme s'il tenait une femme? et alors? j'en connais d'autres qui ont le même rapport à la guitare: http://www.vidoemo.com/yvideo.php?brian-setzer-with-jeff-baxter=&i=NElsVkh4cWuRpbk1aMFU[/quote]

Très jolie vidéo Freddie, j'adore ses cheveux comme ça I love you et la chemise ouverte comme il faut bounce mais j'étais pas trop cliente des bottes dans le fut déjà à l'époque alors maintenant... Tu trouves pas qu'il avait également un côté féminin très apparent? Trop mignon, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
freddie



Nombre de messages : 1209
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 19:38

Oui féminin, pas efféminé, et c'est là toute la subtile différence...
Je me suis souvenue de cette vidéo parce que je le trouve touchant et très craquant. Ravie de t'avoir fait plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FrenchyCat
Admin
avatar

Nombre de messages : 2847
Localisation : FrenchyLand
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 21:32

Effectivement, je me souviens aussi de la vidéo... Il était extrêmement classe, le Brian, je vous l'accorde, les Miss....
Ah je vois que vous avez encore l'oeil!

_________________
Chaudard: "La faute à qui? On fait pas faire des mouvements respiratoires à un type qui a les bras cassés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa

avatar

Nombre de messages : 1584
Localisation : Brian marry me!
Date d'inscription : 17/09/2009

MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   Lun 30 Aoû à 21:58

[quote="FrenchyCat"][color=white]Effectivement, je me souviens aussi de la vidéo... Il était extrêmement classe, le Brian, je vous l'accorde, les Miss....
Ah je vois que vous avez encore l'oeil![/color][/quote]

Oui ça conserve de mater de la chair fraîche! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on s'faisait le "mois Elvis"....?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Elvis de l'abbaye d'Hombliéres
» Elvis cochon d'inde d'un an rosette poils long cherche sa famille..(ADOPTE)
» Météo du mois de novembre 2015
» URGENT caline labrador femelle noir de 11 mois
» Berlioz, petit chaton d'un mois et demi avec diarrhée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stray Chat :: Autres Artistes-
Sauter vers: